English     

Commission des sépultures de guerre du Commonwealth

Cimetière Mont-Royal de Montréal (Québec)

 

L'horticulture

P8270156.jpg
Cimetière Aylmer
(Ontario)

102_4980.jpg
Cimetière Oak Ridge d'Arcadia (Floride, États-Unis)

HortAug09-68.jpg
Cimetière Estevan (Saskatchewan)

Kamloops.jpg
Cimetière Pleasant Street de Kamloops (Colombie-Britannique)

Mount Hope St. Paul's Anglican.jpg
Cimetière St-Paul de Mount Hope (Ontario)

IMG_6848.jpg
Cimetière Régina (Saskatchewan)

St. John's Mt Pleasant.JPG
Cimetière Mount Pleasant de St-Jean (Terre-Neuve et Labrador)

Les travaux d'horticulture et d'embellissement dans les cimetières ont toujours été un aspect primordial de la commémoration des 1,7 million de morts des deux guerres mondiales du Commonwealth. Initialement, les aménagements horticoles visaient à créer un lien sentimental entre les jardins domestiques et les cimetières étrangers où reposent les soldats. À cette fin, la Commission emploie du personnel de jardinage à temps plein ainsi que des entrepreneurs privés pour réaliser les travaux d'horticulture dans plus de 2 500 cimetières et lots de la Commission partout dans le monde.

Historiquement, l'horticulture ne jouait pas le même rôle au Canada et aux États-Unis, au chapitre de la commémoration de ceux qui sont morts à la guerre, que dans les cimetières d'outre-mer qui sont administrés et entretenus par la Commission. Cependant, vers la fin des années 1990, l'Agence canadienne a mis en oeuvre un petit programme d'horticulture qui, au fil des ans, a pris de l'expansion. Ce programme cible principalement les pierres tombales de la Commission qui sont regroupées dans des lots. Il y a actuellement soixante-six lots comportant des arrangements floraux, soit cinquante-cinq au Canada, huit aux États-Unis, un aux Bahamas, un à Sainte-Lucie et un à Trinité-et-Tobago. L'Agence canadienne a l'intention de continuer à réaménager annuellement de trois à cinq nouveaux lots jusqu'à ce que les lots ayant un potentiel horticole soit épuisé.

Les travaux d'aménagement doivent répondre aux normes de la Commission et comprennent une bordure florale d'une largeur de 50 cm devant la stèle et une de 10 cm derrière. Les types de fleurs qui sont plantées dans les bordures varient d'un emplacement à l'autre. Les principes directeurs sont simples : les fleurs doivent être de couleurs vives et en santé; elles ne doivent pas cacher l'inscription qui figure sur la stèle; et il faut enlever tous les détritus, plantes mortes et mauvaises herbes dans les bordures et bien les tailler. En fait, les massifs de fleurs et la pelouse environnante doivent avoir une très belle apparence. La plupart des aménagements sont saisonniers, mais il y a certains lots où les fleurs et les plantes sont entretenues à l'année.

La plupart des lots embellis par des aménagements horticoles comptent moins de 30 stèles, mais il y a aussi trois lots importants où ils comportent 70, 150 et 350 stèles. Ces lots sont situés respectivement à Victoria, à Winnipeg et à Vancouver. Le lot dans le cimetière Mountain View de Vancouver est « un cimetière au sein du cimetière », entouré d'un mur et d'une barrière et comportant des rangées de stèles aménagées de bordures de fleurs. Il ressemble à un cimetière de la Commission d'outre-mer.

L'Agence canadienne effectue des arrangements floraux dans cinq lots aux États-Unis où se trouve des stèles individuelles ou des lots plus importants, notamment à Montgomery, en Alabama, où il y a 80 stèles de la Commission et 20 stèles militaires françaises. Des travaux d'embellissement horticole sont en cours à Terrell, au Texas (lot de 20 pierres tombales), et à Arcadia, en Floride (lot de 23 pierres tombales). Ces trois sites étaient des centres d'entraînement aérien pendant les deux guerres mondiales.

Voici la liste des emplacements des aménagements floraux (certains emplacements comptent plusieurs lots) :

Terre-Neuve et Labrador

Gander et St-Jean

Île-du-Prince-Édouard

Charlottetown

Nouvelle-Écosse

Halifax, Kentville, Kingston, Middleton, Sydney, Truro et Yarmouth

Nouveau-Brunswick

St-George

Québec

Arvida, Metis Beach, Montreal, Pointe Claire et St-Jean-sur-Richelieu

Ontario

Aylmer, Barrie, Dunnville, Jarvis, Mount Hope, Ottawa, Peterborough, Picton, Trenton et Toronto

Manitoba

Neepawa et Winnipeg

Saskatchewan

Estevan et Regina

Alberta

Innisfail et Red Deer

Colombie-Britannique

Nelson, Kamloops, Vancouver et Victoria

États-Unis d'Amérique Arcadia et Miami, Floride; Montgomery, Alabama; Ocracoke et Cape Hatteras, Caroline du Nord; Miami et Ponca City, Oklahoma et Terrell, Texas
Bahamas Nassau
Sainte-Lucie Castries
Trinité-et-Tobago Port of Spain

En dernier lieu, l'Agence canadienne s'est joint à Anciens Combattants Canada, au Ministère de la Défense Nationale ainsi qu'au Cimetière Beechwood afin de mettre en oeuvre ce qui est maintenant connu en tant que Cimetière militaire national à Ottawa. L'horticulture est un aspect important de cet emplacement; chaque stèle est ornée de plantes annuelles ou vivaces que l'on peut voir dans bon nombre de cimetières du Commonwealth du monde entier.

Modifier : 2016-03-23
Droit d'auteur © 2007 Commission des sépultures de guerre du Commonwealth (Canada)